Рус Eng Fra
Aba Sayyoh - agence touristique en Ouzbékistan Agence touristique
téléphone: +998-91-1632452
fax: +998-71-2581686
e-mail:
a 7 days tour of Uzbekistan from

version de l'imprimante
Air Tickets
Visa and LOI
Tours & Excursions
Hotels, BnBs, and more
Ground Transport
Tour Guides
Bonuses for Travelers
Advice for Travelers
Tourist Attractions
Destination: Uzbekistan
Last updated: 13 Apr 2017

Tour de Boukhara

Boukhara

View of Old Bukhara, Uzbekistan Boukhara comme un aimant attire des millions de voyageurs. La plupart de l'histoire humaine est liée avec cette ville. Pendant des siècles les caravanes des chameaux transportaient des marchandises de la Chine en Europe et à l'inverse par la Route de la Soie. On transportait des cultures et des religions.L'influence bienfaisante est représentée dans les monuments de la ville, que se trouvait toujours sur les carrefours des routes anciennes.

Boukhara c'est la ville aussi ancienne que Samarkand, mais son âge précis c'est une énigme pour aujourd'hui. On a découvert les premiers bourgs de 5 siècle avant J. C.dans la région de Boukhara. Pendant le gouvernement des Samanides (9-10 siècles) la ville prospérait. Eclipsée par Samarkand pendant le règne de Timour, Boukhara devient la capitale importante du royaume des Ouzbeks, des Cheibanides.

Le pilier de l'Islam, la capitale religieuse de l'Asie Centrale, le lieu des inhumations des parents du prophète et des Saints, et en même temps, le refuge des autres religions: du christianisme, du judaïsme.
De tous temps c'était la ville de la poésie et des contes. Elle a élevée des écrivains et des savants: Avicene, Roudaki', qui célébrèrent leur ville natale au monde entier. Les gens de Boukhara sont hospitaliers et cordiaux, ils sont fiers de leur ville et ils sont toujours contents de faire bon accueil aux visiteurs.

Citadelle Ark

Ark Fortress in Bukhara, Uzbekistan La résidence des gouverneurs de Boukhara est datée par 5 siècle avant J. C. Pour la première fois la ville est mentionnée dans le livre de Aboubakr Narchakhi 'Histoire de Boukhara'de 9-10 siècles.
Autre fois cette forteresse était le refuge des savants et des artistes. Sa bibliothèque unique était la source de la sagesse pour Avicene, Roudaki, Farabi, Khoyam. Les cellules obscures pour des détenus et la coure royale des Emirs symbolisent le pouvoir absolu et la vanité des khans.



Mausolée de Ismail Samani

Ismail Samani's Mausoleum, Bukhara, Uzbekistan C'est le monument le plus ancien (9-10 siècles) qui représente l'éclat du fondateur de la dynastie, Ismail Samani. Il édifia ce mausolée pour son père. On trouve que c'est le plus beau monument de l'Asie Centrale. La construction en brique avec la décoration gracieuse, ce sont les symboles magiques de Zaroastrisme. L'aspect ancien et la beauté de ce mausolée attirent des visiteurs comme la curiosité principale de Boukhara.

Mausolée 'Tchachma Ayub'

Il y a beaucoup d'endroits qui sont remarquables par les visites des Saints, selon des légendes anciennes. Un de ces endroits est le puits Tchachma Ayub. La légende veut que Job vint à Boukhara pendant la sécheresse, les habitant souffraient d'insuffisance de l'eau. Job, le prophète biblique, voulait aider aux gens. Il frappa la terre avec son bâton, et la source de l'eau vive survint. Jusqu'au présent on croit que cette source possède de la force salubre. Plus tard on basa ici le cimetière.

Minaret et mosquée de la place Poi Kalan

Minaret Kalyan, Bukhara, Uzbekistan Le minaret Kalan c'est le symbole de la ville. Il était le plus grand de l'Asie Central, qui servit comme la tour de guet, et même comme le lieu de culte. Selon la légende, après la destruction de Boukhara, Gengis-khan sortit dans la place Poi Kalan et regarda le minaret si haut que son casque tomba. Il lui a fallu se baisser pour relever son casque. 'Je ne me suis jamais incliné. Mais ce bâtiment est si grandiose que mérite mon salut''dit-il. Ainsi donc le minaret fut sauvé. Et aujourd'hui les touristes montent sur cette tour par ses 105 marches pour admirer la vue magnifique de Boukhara.
En 1514 au pied du minaret on bâtit la mosquée pour 12 000 croyants.

Médersa de Oulougbek

Ulugbek Madrassah, Bukhara, Uzbekistan Cette médersa est une construction unique à Boukhara qui est liée avec la période du gouvernement de Oulougbek, du grand astronome et savant. La ville a atteint le point culminant du développement de la culture et de l'économie pendant son règne.
Oulougbek était en mauvais rapports avec les clergés de Boukhara, de la capitale spirituelle de l'Orient pendant des siècles. Le savant brillant, il a choisis Boukhara conservatrice pour la construction de son premier institut. Au-dessus de la porte de cette médersa on écrivit:'L'aspiration aux connaissances c'est le devoir de tous les musulmans et de toutes les musulmanes'.
80 étudiants apprirent ici la langue arabe, géométrie, astronomie et les disciplines religieuses. Les délais des études durèrent de 15 jusqu'à 20 ans, les promus de cette médersa complétèrent les rangs des penseurs et des poètes de l'Orient.

Palais Sitorai Mokhi Khossa

Sitorai Mohi Hasa - Summer Residence, Bukhara, Uzbekistan En quatre kilomètres au nord de Boukhara, les Emires de ce pays construisirent une résidence immense et vaste. En 19 siècle les gouverneurs locaux firent la connaissance des obtentions d'ouest, ils envoyèrent les meilleurs architectes et constructeurs de Boukhara en Russie pour apprendre des nouvelles méthodes de la construction.
Alimkhan en étant en Russie tomba amoureux de la princesse russe Olga. Elle fut invitée à Boukhara.
A son retour de la Russie Alimkhan commen ça la construction de l'édifice pour les visiteurs près du vieux palais pour imressionner la princesse russe par ses richesses. Mais elle n'arriva jamais chez lui. Les bolcheviques détrônèrent le tsar russe et détruisirent toute la famille tsariste. Olga fut fusillé avec les autres membres de la famille Romanov en 1918.
Les salles du palais c'est la combinaison de l'architecture d'ouest avec les traditions du pays. 30 artisans travaillèrent plus que deux ans pour orner la Salle Blanche par les frisettes d'albâtre sur le fond des miroirs. Le harem des gouverneurs se trouve au milieu du jardin fruitier. Les salles pour les visiteurs avec leur atmosphère fraiche de repos donnent la possibilité de sentir de l'esprit des temps anciens quand la vie fut large et les jours passèrent posément'

Place Labi Khausse

Handcraftsmen and Street Traders in Bukhara, Uzbekistan La place la plus bruyante de Boukhara c'est la place Labi Khausse, près du bassin. Ici les habitants et les touristes se délectent de la fraîcheur du soir après la chaleur épuisante des jours d'été. On est assis à l'ombre des arbres gigantesques, on écoute les sons des jets d'eau'Nadir Divan Beguim, le ministre du gouverneur de Boukhara de 17 siècle,est le fondateur de toutes ces constructions: khanaka, médersa, basssin. Le portail de la médersa Nadir Divan Beguim fut orné par des oiseaux. Le soir on organise ici les spectacles folkloriques avec le défilé de la mode: les belles Asiatiques présentent les vêtements à la mode créés par les couturiers du pays. C'est la combinaison des formes occidentales avec le charme de la décoration traditionnelle.
Au parc ombragé à côté de la médersa Nadir Divan Beguim se trouve la statue de Khodja Nasriddin, de héros populaire de l'Orient. Il est un héros des contes sur le sujet de la lutte entre l'aristocratie stupide mais riche et le peuple intelligent mais pauvre.
La médersa Koukeldach fut la plus grande école coranique de Boukhara de 16 siècle.